Hôpital privé
Paul d'Egine

Rechercher

La myélophathie cervicale

Votre pathologie :

L’arthrose cervicale entraine une diminution du diamètre du canal rachidien cervical,  celui-ci se rétrécit, on parle alors de canal cervical étroit. Ce rétrécissement peut comprimer les nerfs à destinée du membre suppérieur et générer des névralgies cervicobrachiales.

Il peut également comprimer la moelle épinière, et perturber son fonctionnement. On parle alors de myélophathie cervicarthrosique. Cette myélopathie va s'aggraver spontanément en l'absence d'intervention, avec des signes au niveau des mains, voir dans tout le corps, pouvant occasionner des faiblesses des membres inférieurs ou des troubles de la marche.

 

Objectif thérapeutique :

Décomprimer la moelle épinière pour améliorer son fonctionnement, diminuer les douleurs, améliorer les ventuels troubles moteurs des mains ou de la marche, et surtout éviter l'aggravation.

 

Les grandes étapes de l’intervention :

Selon la nature de la compression, on peut opter pour :

  • une laminectomie qui consiste retirer la partie arrière des vertèbres cervicales, permettant à la moelle de reculer et de ne pus être comprimée.
  • une corporectomie qui consiste à retirer la partie avant de la vertèbre. La cicatrice se situe alors sur la face avant du cou. Avec cette technique, il est sysétmatiquement nécessaire de bloquer les vertèbres (on parle d'arthrodèse).
  • On utilisera préférentiellement une laminectomie par voie postérieure quand la compression de la moelle a lieu à de multiples niveaux, et est en rapport avec les structures postérieures de la vertèbre. A linverse, quand la compression siège au niveau d'un, deux ou trois disques, on réalisera préfrentiellement une corporectomie par voie antérieure.

 

Le plus du centre du rachis Paris Est

  • Prise en charge de la douleur systématique et anticipée
  • Un programme de rééducation dédié et parcours de soins coordonné.

Pour en savoir plus, cliquez ici