Hôpital privé
Paul d'Egine

Rechercher

Scoliose

Les scolioses sont des déformations de la colonne vertébrale qui apparaissent durant la phase de croissance pubertaire. Les formes évolutives peuvent être traitées avec un corset, et les plus graves sont opérées en fin de croissance dans les hôpitaux pédiatriques.

Les scolioses dégénératives peuvent apparaitre sur une scoliose préexistante ou apparaitre spontanément, le plus souvent au delà de 50 ans, occasionnant des douleurs lombaires ou des sciatiques en rapport avec des compressions neurologiques.

 

Scoliose

Objectifs thérapeutiques :

  • Le traitement des scolioses dégénératives douloureuses est essentiellement médical.
  • Certaines formes évoluées, avec une déformation importante ou des douleurs majeures peuvent être opérées.
  • L’objectif d’une éventuelle opération est de redonner un bon équilibre à la colonne vertébrale, de face comme de profil, de soulager les douleurs lombaires et les douleurs de sciatique.

Il s’agit d’une chirurgie lourde dont les risques doivent être mis en balance avec le bénéfice attendu

 

Grandes étapes de l’intervention :

  • L’incision se situe dans le dos et est étendue sur toute la longueur de la scoliose (de 30 à 40 centimètres)
  • Des vis ou des crochets sont implantés dans toutes les vertèbres incluses dans la scoliose.
  • On effectue une décompression des nerfs dans les zones comprimées, et on réaliseune résection osseuse plus ou moins importante au niveau des articulations afin d’autoriser la correction de la déformation.Dans certains cas, on va retirer de l’os au niveau du corps des vertèbres (ostéotomie transpédiculaire)
  • On connecte aux vis deux ou trois grandes tiges que l’on va cintrer dans la position désirée pour redonner un équilibre correct à la colonne vertébral, de face et de profil.
  • La fixation entre les vertèbres est définitive. Il s’agit d’une arthrodèse qui est fréquemment étendue sur 10 vertèbres ou plus.

L’intervention se déroule sous contrôle permanent du fonctionnement de la moelle épinière par le biais de Potentiels Evoqués Moteurs (PEM), car le risque de cette intervention est un étirement de la moelle épinière, pouvant occasionner une paralysie.

Pour en savoir plus cliquez ici